Unité Laïque
Les femmes, leur corps, la religion.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »
Simone de Beauvoir, Le Deuxième sexe, 1949

Le vendredi 24 juin 2022 restera une date frappée d’infamie dans l’histoire de l’émancipation, de la liberté des femmes et de l’égalité. Ce jour-là après quarante-neuf ans de péripéties chaotiques, la Cour suprême des États-Unis, désormais dominée par les pires conservateurs de l’histoire de ce pays, a trouvé les arguties juridiques lui permettant de mettre fin au droit fédéral à l’interruption volontaire de grossesse. Plusieurs états ont, le jour même, interdit radicalement le recours à l’avortement, menaçant même de poursuites et de longues peines de prison les femmes qui auraient le projet d’aller pratiquer une IVG dans un autre état moins obscurantiste.

Lire la suite
Le canari dans la mine

Les républicains ont assez averti, l’ont assez répété… Lorsqu’on s’en prend aux Juifs, la barbarie et le chaos ne sont pas loin. Comme le canari dans la mine, qui le premier s’asphyxie et prévient ainsi de la diffusion de gaz toxiques, le Juif pointé du doigt, battu, torturé, assassiné dans la Cité, annonce le pire pour tous les citoyens.

Nous ne ferons pas ici la liste longue, alarmante qui, avant même Ilan Halimi en 2006 jusqu’à René Hadjadj  en 2022, a vu se succéder meurtres d’enfants, torture et défenestration de vieillards, assassinats, agressions, insultes, vexations. Ce n’est pas être raciste que rappeler que la quasi-totalité de ces agressions émane de fanatiques islamistes, même si la bête immonde réveillée par les nazis rôde toujours au-dessus d’une extrême-droite qui dans ce domaine ne dira jamais son dernier mot. Ce n’est pas être pessimiste que constater qu’à chaque atrocité les Français sont de moins en moins nombreux à s’émouvoir et à protester, la justice de moins en moins prompte à reconnaître son caractère antisémite et les responsables politiques de plus en plus enclins à la cacher sous le tapis de leur électoralisme, voire à nier les faits.

Lire la suite
Le cas Samuel Grzybowski – Episode 1

Portrait d’un young leader,
révélateur de l’offensive religieuse, communautariste et anti-républicaine

LES ENQUETES D’UNITE LAIQUE #1

Par ALINE GIRARD
Secrétaire générale d’Unité laïque
Juin 2022

Avertissement Copyright

Samuel Grzybowski aime prendre la lumière et sait braquer les projecteurs sur lui. Depuis janvier 2009, date à laquelle il fonde à 16 ans Coexister, il est sur le devant de la scène. Sa position dans « La primaire populaire » de la gauche en janvier 2022 l’a rendu à nouveau très visible. A trente ans, il a déjà une vie bien remplie.

Qui est Samuel Grzybowski ? Quel est son parcours ? Quelles sont les causes qu’il défend ? Mais surtout quels intérêts sert-il et de quoi est-il le révélateur ?

Au-delà du cas Grzybowski, l’enquête d’Aline GIRARD fait apparaître sous une lumière crue l’ampleur et la profondeur de l’influence religieuse, communautariste et néolibérale en France. Elle dévoile la stratégie de puissants réseaux d’influence, relais efficaces d’un soft power américain omniprésent. L’objectif de l’offensive en cours est clair : par le biais de la coexistence interconfessionnelle, du community organizing et de l’entreprenariat social à la mode néolibérale, il s’agit de démoder et de liquider le modèle républicain et laïque français.

Cette enquête très documentée et précisément sourcée est indispensable pour qui veut comprendre les ressorts, les mécanismes et les enjeux des menées anti-laïques et anti-républicaines en France en 2022.

Unité laïque publiera le texte d’Aline GIRARD en 6 livraisons hebdomadaires, chaque lundi, entre le 27 juin et le 1er août 2022.

Épisode 1                    Le façonnage d’un emerging young leader. La nébuleuse Grzybowski.
Épisode 2                    Missionnaire ad majorem dei gloriam
Épisode 3                    Ambassadeur du soft power américain
Épisode 4                    Les premiers pas en politique
Épisode 5                    La Primaire populaire
Épisode 6                    Samuel Grzybowski, un révélateur                 

EPISODE 1Le façonnage d’un emerging young leader. La nébuleuse Grzybowski.

Où l’on fait connaissance avec Samuel Grzybowski, Ashoka fellow et emerging young leader façonné par des fondations philanthropiques multiculturalistes, raconteur d’histoires de talent, à travers ses engagements religieux et ses entreprises au service de la coexistence interconfessionnelle, de la diversité identitaire et convictionnelle.

Lire la suite
Pour une première, c’est une première !

Par  Anne Salzer pour le Bureau d’Unité Laïque

Le juge des référés du Conseil d’État, notre plus haute juridiction administrative, était saisi pour la première fois d’un recours dans le cadre du nouveau « déféré laïcité » issu de la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République.

Rappelons l’article 5 de cette nouvelle loi qui modifie l’article L. 2131-6 du code général des collectivités territoriales, disposant désormais : « Lorsque l’acte attaqué est de nature (…) à porter gravement atteinte aux principes de laïcité et de neutralité des services publics, le président du tribunal administratif ou le magistrat délégué à cet effet en prononce la suspension dans les quarante-huit heures. La décision relative à la suspension est susceptible d’appel devant le Conseil d’État ».  

Lire la suite
La Croix-Rouge au temps de la soumission

« Les femmes sans voile intégral essaient de ressembler à des animaux. »
Affiche placardée par la police religieuse des talibans à Kandahar, Afghanistan

Affiche de la Croix-Rouge

Depuis le lundi 13 juin 2022, la Croix-Rouge française a choisi de mettre en ligne  la version en français d’une campagne internationale pour l’hydratation par temps de très forte chaleur… Jusque-là, l’organisation internationale est dans son rôle.

Mais il suffit de regarder l’affiche retenue pour comprendre qu’il ne s’agit pas d’une campagne de prévention sanitaire, mais d’une campagne d’acclimatation (c’est le cas de le dire) au voilement des femmes. De ces campagnes dont les frères musulmans et leurs antennes en ont désormais le secret et l’habitude, comme l’ont démontré les récentes affiches du Conseil de l’Europe faisant du voile un emblème de liberté (« Freedom is in hijab ») ou celles du Planning familial, de la FCPE et de tant d’autres associations naguère universalistes et solidaires.

Pour  les visuels de la Croix-Rouge comme ceux des autres associations citées, les ficelles sont tellement grosses que l’on est partagé entre diverses interprétations. S’agit-il de naïveté, d’aveuglement, de paternalisme, de culpabilité et de repentance postcoloniales, de soumission à l’ordre nouveau de l’asservissement des femmes et de la division ethno-religieuse de la société ? S’agit-il tout simplement d’un basculement idéologique vers l’indigénisme, le communautarisme, l’intégrisme religieux considérés désormais comme de formidables conquêtes sociales ?

Lire la suite
Nos adhérents prennent la parole !

De la pantoufle de vair au plafond de verre, désir d’émancipation – De l’émancipation à l’obscurantisme, altération.

par Michèle Gautard

Chacun forge et fonde ses croyances avec une liberté absolue de conscience. Ce qui est légitime et naturel en démocratie. Mais le mot liberté ne doit pas être usurpé et altéré, comme tente de le faire des minorités qui veulent imposer arbitrairement leurs visions dogmatiques à l’ensemble de la cité. Une cité dont les lois communes préservent les fondations de cette démocratie et garantissent les libertés de tout un chacun, à commencer par la loi de 1905.

S’il est important et crucial de vivre ensemble dans le respect de nos différences et de nos croyances, aucune de ces différences et croyances ne doit être à l’ensemble imposée.

La France est le pays des droits de l’homme, de la démocratie, des libertés et de la laïcité. Mais lentement, tous ces acquis deviennent le terrain d’un jeu politique de communautés qui veulent transformer et annexer l’espace public laïque, en distillant leurs croyances au détriment de l’histoire démocratique collective. Une histoire qui s’est construite au fil de luttes pour que la République soit une et indivisible, en laissant à chacun sa liberté de croyance ou de non croyance.

La liberté… Beaucoup sont morts pour elle. Un héritage à préserver.

Mais pourquoi rappeler ce qui semble une évidence ?

Lire la suite
Les républicains laïques pro-Macron, grands perdants de sa réélection

Signaux contradictoires

Par Hadrien Mathoux

Publié le 27/05/2022 dans Marianne
Les républicains laïques pro-Macron, grands perdants de sa réélection (marianne.net)

Avec une contribution de Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque, interviewé et cité par Hadrien Mathoux dans cet article.

Ils avaient choisi de soutenir le président : les milieux laïques n’ont obtenu ni circonscription aux législatives ni ministère dans un gouvernement marqué par la nomination de Pap Ndiaye, supposé éloigné de leurs positions. Et si le tournant républicain du premier quinquennat n’avait été qu’un leurre ?

Lire la suite
Avril 2022 : élection présidentielle, Ramadan, Pâques, Pessah. La grande braderie de la laïcité

Par Jean-Pierre Sakoun,
Président d’Unité Laïque
.

Tribune publiée dans Marianne le 12 mai 2022
« En ce mois d’avril 2022, la laïcité a été particulièrement maltraitée » (marianne.net)

Le printemps 2022 a vu la conjonction inhabituelle de l’élection présidentielle et de trois des plus importantes fêtes des grandes religions monothéistes, le Ramadan, les Pâques catholiques et la Pâque juive, Pessah.

Cette année, la question laïque a souvent été au cœur des débats du fait de la montée en puissance de la revendication séparatiste de l’islam politique. Le spectacle navrant auquel il nous a été donné d’assister à cette occasion nous laisse sans voix et signale le progrès de la pression religieuse, de quinquennat en quinquennat.

D’un côté un mouvement politique se voulant de gauche qui, malgré les opinions laïques naguère  revendiquées par son président, a désormais jeté toute retenue et toute pudeur aux orties pour aller flatter les pires tendances communautaristes de l’islamisme. Ce mouvement trahit ainsi non seulement la République, mais aussi et surtout tous nos concitoyens de culture ou de religion musulmane qui demandent depuis des années notre soutien pour s’émanciper du joug patriarcal, obscurantiste et menaçant de l’islam radical.

Lire la suite