Unité Laïque
Un concordat clandestin pour l’islam de France

La tribune cosignée par Pierre Ouzoulias, sénateur des Hauts-de-Seine et Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque, publiée sur Marianne.fr, ce 24 février 2022.

« Institut français d’islamologie : un concordat clandestin pour l’islam de France »

Tribune

Pierre Ouzoulias, sénateur des Hauts-de-Seine, et Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque, estiment que l’Institut français d’islamologie, récemment créé par le gouvernement, constitue une brèche majeure dans la loi de 1905.

Depuis 1792, la République a patiemment construit l’édifice laïque. Ce mur de protection de la liberté de conscience, de l’égalité de tous devant la loi et de la liberté d’expression, a permis de briser le joug clérical imposé à la société et de laisser aux croyants le soin, la responsabilité et le financement de leurs pratiques, dans le respect des lois de la République. Le poids moral et matériel de leurs associations n’a pas à peser sur ceux que ce choix philosophique ne concerne pas.

Cet édifice qui fait de la France l’un des pays les plus libres et les plus dégagés de l’emprise cléricale, est soumis à des attaques constantes de toutes les cléricatures depuis 1905, redoublées depuis qu’en 1946, la laïcité a été inscrite dans la première phrase de l’article premier de nos Constitutions. Plus grave, depuis 1950, le législateur, l’exécutif, le Conseil d’État, se sont parfois associés à ces menées pour affaiblir la laïcité.

Lire la suite
Le symbole du naufrage de la pensée et de l’action démocratique s’appelle Mila

Tribune

Par Jean-Pierre Sakoun

Président, Unité Laïque

Jean-Pierre Sakoun. Tribune du 16 juin 2021. Marianne

Jean-Pierre Sakoun, président de l’association Unité laïque, explique pourquoi Mila symbolise le naufrage de la pensée et de l’action démocratique.

 Depuis vingt ans, tous les professionnels de la victimisation, racialistes, indigénistes, islamistes, communautaristes, traînent dans la boue le peuple français en l’accusant de toutes les horreurs esclavagistes, colonialistes, xénophobes. Qu’ils soient Français de fraîche date ou enrôlés dans les bataillons d’idiots utiles qui se battent pour faire triompher la « vertu » woke et la « cancel culture », pas un pour tenir compte de l’histoire et du réel.

Or, la France est probablement le pays le plus antiraciste, les plus anti-esclavagiste, le plus solidaire, le plus égalitaire, le plus respectueux de la liberté de chacun. Elle ne laisse pratiquement personne au bord du chemin et en particulier les geignards en colère qui nous rebattent les oreilles du matin au soir de leurs plaintes folles.

Lire la suite
Le mot “islamophobie” est un missile stratégique à têtes multiples dans les mains des ennemis de la République

Par Jean-Pierre Sakoun Président d’Unité Laïque

Publié le 12/03/2021 à 19:36 dans Le FigaroVox

Deux professeurs de l’IEP de Grenoble sont accusés d’islamophobie par des affichages sauvages à l’entrée de l’IEP.

FIGAROVOX/TRIBUNE – Pour l’ancien président du Comité Laïcité République, le terme d’islamophobie est employé pour interdire toute critique de l’islam. Cette accusation a selon lui trouvé un nouvel élan dans l’université française.

Jean-Pierre Sakoun a été président du Comité Laïcité République de 2017 à 2021.

Le 6 janvier 2016, sur France Inter, à la veille de la première commémoration de l’attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo, Élisabeth Badinter disait : « Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe, ce qui a été pendant pas mal d’années, le stop absolu, l’interdiction de parler et presque la suspicion sur la laïcité. À partir du moment où les gens auront compris que c’est une arme contre la laïcité, peut-être pourront-ils laisser leur peur de côté ».

Lire la suite